PokerStars et Full Tilt Poker bénéficient d’une période de grâce

Les procureurs fédéraux des Etats-Unis ont accepté de laisser PokerStars et Full Tilt Poker utiliser leurs noms de domaine pour permettre aux joueurs américains de retirer les fonds de leurs comptes.

En avril 2011, onze personnes, dont les fondateurs de PokerStars, Full Tilt et Absolute Poker, ont été inculpés de fraude bancaire et blanchiment d’argent, dans un dernier effort des Etats-Unis de lutter contre les jeux de casino en ligne.

Les autorités ont signé des ordres de restriction contre 76 comptes bancaires qui auraient été associés aux sites de poker. On cherche à saisir au moins 3 milliards de dollars – montant récupérable à la suite des sanctions pour le blanchiment d’argent et des confiscations.

Les procureurs ont saisi cinq noms de domaine Internet utilisés par de diverses sociétés: pokerstars.com, fulltiltpoker.com, absolutepoker.com, ultimatebet.com et ub.com. Tous ces sites ont aussitôt affiché l’avertissement que le « nom de domaine a été saisi par le FBI », citant aussi des fragments des lois fédérales sur le jeu en ligne et le blanchiment d’argent.

Mais le bureau du procureur du district sud de New York a annoncé dans un communiqué son accord que les noms de domaine pokerstars.com et fulltiltpoker.com soient encore utilisés pour aider les joueurs à retirer des fonds de leurs comptes. Toutefois, les dispositions interdisent le dépôt de fonds par les joueurs américains et exigent la désignation d’un contrôleur indépendant pour vérifier la conformité des sociétés visées.

Le gouvernement a dit Absolute Poker a la possibilité de saisir le même accord.

« La restitution des fonds aux joueurs des États-Unis est une priorité absolue pour PokerStars et l’entreprise peut maintenant commencer le processus », dit un communiqué de PokerStars. Le site garantit que tous les dépôts des joueurs sont « complètement sûrs », puisque la législation de l’île de Man, où il est basé, demande que fonds soient tenus dans des comptes qui sont séparés des actifs de la société.

PokerStars « dément catégoriquement » les allégations du Ministère de la Justice et « prend toutes les mesures nécessaires pour défendre vigoureusement le site et les deux personnes citées. »

Barry Boss, l’avocat de Full Tilt Poker, a refusé de commenter.

Julian Kabitzke remporte le premier tournoi Everest Poker ONE

La semaine de Pâques, l’Allemand Julian Kabitzke a été désigné gagnant du premier tournoi Everest Poker ONE de Monte Carlo.

L’événement inaugural a attiré 221 joueurs à la Salle des Palmiers de Monaco, créant un prizepool de 1,071,850€.

Kabitzke a vaincu en heads-up son compatriote allemand Alexander Debus, empochant 300,000€ pour sa qualification sur la première place et laissant à Debus 170,000€ pour la seconde place.

« Everest Poker a organisé un tournoi très agréable », a déclaré Kabitzke. « Il a été facile à y jouer, les croupiers ont été hautement qualifiés et bien évidemment, les bonnes cartes m’ont beaucoup aidé ».

Les joueurs qualifiés via Everest Poker – le Français Julien Pouchain et l’Australien Joel Dodds ont aussi participé à la table finale.

Le tournoi a attiré une foule de superstars du poker international, y compris Kevin MacPhee, Isabelle Mercier, Tobias Reinkemeier et Fabrice Soulier.

A part l’événement principal, il y a eu aussi d’autres événements, qui ont eu leurs vainqueurs: le Français Tristan Clémençon a remporté l’épreuve de Pot-Limit Omaha, pour 13.000€, Jean-Laurent Dimitri Comparetto décrocha l’événement de No-Limit Hold’em pour 30,000€, Jean Philippe Rohr a capturé l’événement Turbo 9,600€ et le Suédois David Sonelin a remporté le High Roller, gagnant 75,000 €.

Voici le classement à la fin de la table finale:

1. Julien Kabitzke 300,000€

2. Alexander Debus 170,000€

3. Joel Dodds 112,000€

4. Alessio Isaia 90,000€

5. Xavier Carruggi 75,000€

6. Julien Pouchain 58,000€

7. Adrian Aston 47,500€

8. Marc Sander 37,000€

9. Manuel Bevand 26,350€

La Russie ferme plus de casinos

Des rapports en provenance de l’agence de nouvelles RIA Novosti ont annoncé que cinq nouveaux casinos en ligne de Russie avaient été fermés. Cela porte à 170 sites le total de domaines de jeu fermés depuis janvier 2011.

Suite à une nouvelle loi qui a été adoptée en Russie à la fin de 2010 interdisant toute forme de jeu en Russie, sauf dans 4 domaines juridiques pré-déterminés, la police a été très occupée à trouver et arrêter les opérateurs insoumis et leurs sites de jeux. La « capture » la plus récente  comprend 5 casinos en ligne qui n’ont pas encore été nommés.

Le président russe Dmitri Medvedev a demandé un effort plus concentré de la part de la police dans l’identification et la fermeture des opérations de jeu illégales.

Selon la police, au cours des opérations déroulées fin avril à Stavropol, on a saisi plus de 1000 équipements de jeu, arrêté plus de 160 propriétaires de ces sites de jeux illégaux, engendrant la fin de toute activité à plus de 170 établissements de jeux.

Le gouvernement russe s’est depuis quelque temps proposé pour mission d’éliminer l’élément de corruption dans le pays. Cela a compris les fonctionnaires qui ont garanti un environnement sûr et libre aux opérateurs de jeux illégaux. Une affaire en cours impliquant des acteurs importants de la mafia de Moscou et des fonctionnaires a provoqué la colère du président et il a demandé des investigations plus intenses et des saisies.